Le Ken-Jutsu : technique du sabre en bois

L’entrainement au katana (sabre authentique) au sein du clan était fort dangereux, et afin d’éviter tout risque inutile, on utilisa un sabre en bois (Bokuto), ce qui permit une évolution considérable de la stratégie du sabre.

C’est ainsi que, dès le 9eme siècle jusqu’à la fin des Tokugawa, on dénombra plus de deux cents écoles de Ken Jutsu.

Par sa pratique, l’étudiant assimile l’aspect purement stratégique et technique sous la forme de figures imposées (kata), ou série de mouvements d’attaques et de défenses, permettant l’étude des postures, de l’équilibre, de la centralisation ventrale, des enchainements, etc. L’importance est donnée à l’efficacité du mouvement. On insiste donc sur la coordination du corps et du souffle, de l’énergie et du mental. Le Ken Jutsu

Permet, entre autres, une parfaite maitrise de son corps et l’acquisition de qualités de caractères telles que la patience, l’endurance, la modestie, l’humilité et l’esprit de groupe. Le Ken-Jutsu est le moyen d’agir dynamiquement, de n’avoir plus peur de l’action, d’oser vivre la rencontre avec d’autres et de se détacher totalement des sentiments égotiques qui font obstacles à la paix et à l’harmonie.