Règlement Intérieur

Article 1 : Chaque membre est tenu de respecter les locaux et le matériel mis à sa disposition (vestiaire, sanitaires, douches, etc…)

Article 2 : Il est formellement interdit de fumer dans le Dojo, le vapotage n'est pas autorisé et d’une manière générale dans tout le bâtiment.

Article 3 : Il est demandé de respecter par le silence et la discrétion tout cours qui a lieu lors de votre arrivée à la salle des Arts Martiaux

Article 4 : Le vestiaire étant libre d’accès pendant les cours, le Club dégage toute responsabilité en cas de vol ou de détérioration d’effets personnels

Article 5 : Dans un souci d’hygiène et de propreté du tatami, chaque membre est tenu de ne pas circuler pieds nus dans le Dojo, chaque membre doit porter des zoori (sandale japonaise). Pour éviter toute trace sur le tatami, le vernis à ongle est interdit (possibilité de mettre une paire de chaussette si nécéssaire). De plus, afin d’assurer la sécurité de tous les pratiquants, il est demandé de ne pas porter de bijoux, boucle d’oreille, bracelets et montre, le mâchage de chewing-gum est interdit.

Article 6 : En cas d’absence ou de retard de la part de l’enseignant, le cours, s’il a lieu, sera considéré comme entraînement libre, animé par un élève désigné par l’enseignant. La responsabilité de cet élève ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’accident de toute sorte, pouvant survenir lors de cet entraînement libre. Les élèves ne doivent pas monter sur le tatami sans l’autorisation de son professeur ou de son représentant.

Article 7 : Toute personne participant à un cours devra être vêtu d’un keikogi (kimono). La tenue devra être propre et en bon état, cela traduit le respect que l’on porte à soi-même ainsi qu’à son entourage. L’élève devra être à jour de ses cotisations et paiement de licence (assurance).

Article 8 : En Aikido le concept de REISHIKI (salut devant le portrait du fondateur) constitue un aspect éducatif aussi important que n’importe quelle autre technique que le pratiquant est amenée à étudier. Sans ce concept, les arts Martiaux ne seraient que des méthodes de combat. Le REISHIKI est une expression du cœur, dicté par une perception juste des circonstances. Ce salut mainte fois répété n’a aucune connotation religieuse ; il exprime le respect, et la gratitude envers le Maître fondateur. Les élèves entre eux se doivent de respecter le REISHIKI)

Article 9 : Chaque participant devra s’efforcer de mettre en application les règles et usage en vigueur dans un Dojo. Ceci afin que chaque membre pris individuellement, et le groupe dans son ensemble, puissent profiter au maximum des bienfaits dû à la pratique de l’activité choisis.