L’instructeur

Jean Louis MIGNOTET

Instructeur Fédéral GHAAN – FFAB : Aïkido.

jlouis

Mes valeurs:

Transmettre les valeurs traditionnelles japonaises au sein de la pratique, pureté technique et attitude mentale. Adaptation technique à tous les niveaux et à toutes les classes d’âge. Création d’une atmosphère détendue au sein de la pratique dans le dojo. Mise en situation de scénarios sur tous types d’agression, dédramatiser la scène et  apporter une réponse adaptée à chaque participant. Remise en confiance. Disponibilité du temps. Une priorité est donnée à la respiration, et au souffle énergie. La pratique est fluide et solide dans les déplacements. Confort et bien être.  La pratique des armes est enseignée avec une éthique rigoureuse et adaptée, comme la pratique du sabre, le tanto et le jo, qui demande une approche diffèrente pour chaque arme et enfin sans oublier les moments de convivialité.

Mes motivations

Très jeune, je fus attiré par tous les sports de combat que je découvrais, comme le catch à la télévision. Je notais sur papier toutes les clefs de bras que je pouvais capter sur le petit écran de TV. Cela me passionnait beaucoup. Avec mes amis, nous avions l'habitude d'assister à des compétitions de boxe française et de karaté au stade Pierre de Coubertin à Paris. Le véritable déclencheur fut évidemment le célèbre Bruce Lee qui envahissait les salles de cinéma à cette époque et donna une véritable impulsion aux arts martiaux chinois et un engouement à toute une jeunesse.

Mon parcours

Un déclic. 

Après avoir été victime d'une agression dans ma jeunesse,  je pris soudainement conscience de ma vulnérabilité. Je pris une décision ferme et un engagement total dans ma vie:  retrouver confiance en moi-même et cela passait par la pratique des arts martiaux: c'est ainsi que j'ai commencé à étudier le Karaté,  j'en sorti 13 ans plus tard avec ma ceinture noire.

C’est en 1972 que je m’inscrivis au premier club de Karaté de Villepinte en Seine Saint-Denis. A cette époque, c’est l’efficacité qui m’importait, je m’entraînais inlassablement jusqu'à épuisement. Les entraînements ne faiblissaient pas et se faisaient toujours plus durs et éprouvants.

1-Michel-COQUET-instructeurMa rencontre avec un expert Français Michel COQUET.

En 1974, je fis la connaissance de Michel COQUET, un expert français qui revenait du Japon avec une grande expérience dans plusieurs disciplines majeures du Budo Traditionnel Japonais. Je retrouvais dans ce professeur ce que je recherchais dans mon adolescence : de l'authenticité. J’ai pratiqué pendant 30 ans les disciplines majeures des arts martiaux traditionnels et nous sommes restés de vieux amis inséparables.

Mon parcours en quelques dates :

1972 – 1974 : Début de la pratique du Karaté Shotokan à Villepinte 93

1974 – 1985 : Rencontre avec Michel Coquet, instructeur dîplomé du japon et début du Karaté-Do Shotokan à Paris. Obtention de la ceinture noire Karaté en 1985.

mc-mc

 

1974 – 1985 : Pratique du KOMBÔ (bâton long 1.80m) style OKINAWA. et pratique du KOBUDO.

Obtention de la ceinture noire disciplines associées en 1985. Instructeur  Michel COQUET

 

kombooo

11111

 

 

 

 

 

1980 – 1989 : Début de la pratique de l'Aïkido sous les directives de Michel COQUET   passage ceinture noire 1er Dan en 1987 avec Maître NOCQUET.

 

1984 -1986 : Pratique Aikido davec Christian TISSIER (FFAAA) à Vincennes.

1987 : Pratique de l'Aikido au sein de la Fédération FFAB et suivi Ecole des cadres FFAB-GHAAN.

1989 : Début de la pratique du Iaido et du Ken-Jutsu avec Michel COQUET.

1991 : Diplôme de Moniteur Fédérale GHAAN.

1991 : Création de l'association dénommée: Aïkido Club Budai Shin kai à Tremblay-en-France (93)

fleur1997 : Diplôme Brevet Fédéral UFA.

2004 : membre de la prestigieuse Ecole Tenshin shoden Karori Shinto Ryu,  École Traditionnelle de Iaido et de Ken – jutsu.

1991:  Enseignant Aïkido à Tremblay en France.