FAQ

 

Avertissement:

Vous trouverez dans cette liste toutes les réponses que l'on peut se poser autour de la pratique de l'Aïkido. Quelques passages sont extraits du meilleur de la litterature concernant le budo. Afin de respecter les droits d'auteurs, Toutes définitions puisées dans les ouvrages sont identifiées et y apparait le nom de l'auteur, son éditeur et le titre de l'ouvrage.

Ainsi, pour une étude approfondie, chaque lecteur pourra  consulter à loisir l'ouvrage en question.

fleure1. L’aïkido est-il un sport ?

L’aïkido s’est aussi une activité physique qui améliore l'hygiène de vie, la santé, la condition physique au même titre que le sport en général. En contrepartie, la pratique de l’aïkido ne présente aucun jeu individuel ou collectif donnant lieu à compétition. L’aikido  dépasse la notion de sport par sa philosophie qui consiste à respecter l’unité et l’harmonie au sein même de sa pratique. L’aïkido se situe dans cette dimension.

2. L’aïkido est-il efficace, si tel est le cas, où est son efficacité ?

L’essence du Budo consiste à se maintenir dans l’écran du Soi pendant que se déroule le film des Katas et des combats. Voilà la vraie efficacité. Maître Ueshiba l'avait réalisée.

L'efficacité, telle que nous la comprenons est purement relative, elle dépend de notre maitrise, mais reste tout de même limité, si notre conception de l'Art  est, elle aussi limité.

Le mental et son pouvoir d’identification au corps empêche l’aïkidoka d’atteindre le sommet de la perfection qui est de s’unir à l’autre et à l’infini. Un budoka peut atteindre la perfection de son art mais reste imparfait, n’ayant pas attend la maitrise de son mental. ( Michel Coquet << le Kyudo Art sacré de l'éveil>> Editions Chariot d'Or.)

3. C'est quoi le mental ?

Le mental est ce qui vous fait vous identifier au corps et vous impose de croire que logiquement ce corps à ses limites, et parce que vous vous limitez vous-même, l'énergie du ki qui suit vos pensées, se limite également. ( Michel Coquet << le Kyudo Art sacré de l'éveil>> Editions Chariot d'Or.)

4. Que veut dire vaincre par l’Esprit ?

Il faut bien faire la difference entre esprit et Esprit.

l'esprit avec un e minuscule est associé au seul mental, et esprit avec un E majuscule est similaire au Soi. ( Michel Coquet << le Kyudo Art sacré de l'éveil page 42.>> Editions Chariot d'Or.)

Vaincre par l'Esprit, c’est la capacité à anticiper l’attaque de son partenaire avant que celui-ci ait esquissé la moindre intention. Lorsque la décision d'attaquer est prise, les images mentales de l’attaquant sont perçues dans le champ magnétique de son partenaire qui peut alors les saisir. C’est l’art du non agir. Les questions de vitesse d’exécution sont naturellement transcendées puisse que n’importe quelle attaque est perçue avant même qu’elle soit amorcée. Pour parvenir à une telle sensibilité, il faut vider son esprit de toutes pensées étrangères à la situation, c'est à dire se déconnecter des sens). Il faut que son esprit soit aussi pur et calme que la surface d’un lac. Il faut que le cerveau puisse saisir des fréquences vibratoires plus élevée. La pratique quotidienne de la méditation Za Zen alliée au contrôle de la respiration permet d’y accéder.

5. La douleur fait-elle partie de l’efficacité ?

Non, Le contrôle articulaire des techniques d'aïkido, rend non fonctionnel les articulations des bras et va ainsi rigidifier la colonne vertebrale, et immobiliser le corps en son entier. Mais attention, si l'attaquant résiste, une douleur violente s'ensuivra et fragilisera le corps.

6. Peut-on craindre la pratique de l’aïkido ?

Non, car l’aïkido ne va jamais au-delà des limites fonctionnelles des articulations.

7. Les clés de bras en Aikido sont – elles vraiment efficaces ?

Oui, pour que la clé soit pleinement efficace, il faut que l'ensemble du corps y participe. c'est le placement corps qui fait la prise pas vous.

fleur8. On parle souvent de centre en aïkido, c'est quoi le centre ?

Le centre, mot couramment exprimé au dojo, signifie le point d'équilibre du corps. C'est le centre de gravité, il est ressenti subjectivement entre le pubis et l’ombilic, à l’intérieur de la forteresse des hanches.

9. Comment puis-je savoir si je suis centré ?

Toute personne est centrée par nature, par contre ce centre peut-être faible chez certaines personnes. Le centre d'équilibre dont je parle, est placé sous le seuil de la conscience, c'est grâce à la dynamique de l’aïkido , que nous ramenons ce centre au niveau du conscient et acquerons ainsi un bon équilibre.

10. Comment peut-on développer ce centre ?

Il n’y a rien à développer, c’est simplement  la prise de conscience du centre pendant l’entrainement et seulement dans l’action qu’il est recherché.

11. Pourquoi doit-on rechercher la centralisation en aïkido ?

La centralisation recherchée à l’entrainement va générer des forces centripète et centrifuge c’est l’expression dynamique de l’Aikido. Un budôka ne peut profiter pleinement de la centralisation dans la zone du seika tanden qu’à partir du moment où son cœur est éveillé, sinon, il risque de sombrer dans les abîmes de l’égoïsme et de l’égocentrisme. Par contre lorsqu’il possède une conscience spirituelle, ce qui caractérise l’âme, il peut avec un moindre risque tirer profit de la recherche du centre vital et réaliser à cet endroit un certain type de fusion des énergies. (Michel Coquet “La Recherche de la Voie. Mushâ Shugyô.” page. 144)

12. C'est quoi la sphère dynamique ?

Lorsque le centre de gravité est reconnu, toutes les énergies ont tendance à être attirées et à converger vers ce centre, sans jamais le pénétrer. Pendant l’action et par la volonté cette énergie va s'irradier et prendre le contrôle de la technique puis  remplir l’espace autour de soi dans un grand cercle. C’est que l’on nomme en aïkido la sphère dynamique. Cette énergie radiante est l’énergie vitale densifiée, c’est une sphère d’énergie et magnétique, l’extension du Ki en japonais.

13. Que voulez-vous dire par énergie vitale densifiée ?

Lorsque, au  fur et à mesure de la pratique le mouvement respiratoire s’unit au corps, il se crée un automatisme, où action et respiration ne font plus qu’un, C’est kokyu, mot japonais qui veut dire centralisation du souffle énergie.

Il faut ensuite apprendre pendant la pratique  à se centraliser  dans son centre d’équilibre appelé aussi le seika tanden, en japonais. Lorsque la conscience a trouvé cet endroit précis au bout de plusieurs années de dojo et de méditation, la respiration descend d’elle-même et devient ventrale. Les alternances entre l’inspire et l’expire deviennent plus longues et la respiration devient plus profonde et plus interne. C’est là que l’on peut parler de densification du Ki. C’est ce Ki, énergie vitale densifiée qui devient magnétique qui imprègnera vos techniques et remplira votre sphère autour de vous  et  rendra vos techniques d’une réelle efficacité

les-resultats-de-l-etude-demontrent-que-16-especes-de-papillons-de-jour-sont-menacees-et-18-autres-quasi-menacees_46768_w30014. Comment savoir, si je suis centré ou centralisé ?

Si pendant  votre entrainement votre centre de gravité est stable, c’est-à-dire que vous en avez la maitrise, et si  les mouvements qui émanent de vous, sont fluides, remplit de virtuose et de la puissance du Ki,  alors, il se dégagera naturellement une virtuose dans l’expression artistique de votre aïkido, vous êtes centralisés.

15. Que veut dire prendre le centre de l’attaquant dans la pratique de l’aïkido ?

Celui qui fait la défense, rentre au cœur de l'action, c'est l'action Irimi au sein même de la sphère dynamique. Par ce principe d’entrée le défenseur crée une réponse immédiate chez l’attaquant, c’est à dire la rupture du centre d'équilibre.  on dit aussi, prendre l’ascendant sur son partenaire.

16. Doit-on être conciliant dans la pratique de l’aïkido

Non, il faut s’harmoniser avec la force adverse, la coopération peut être très utile dans un but pédagogique et dans le début de l’apprentissage.  Mais avec le temps elle doit laisser place à la fusion des énergies.

17. Pendant l’apprentissage, pourquoi doit-on coopérer au sein de la pratique de l’aïkido?

Coopérer signifie écouter l’autre et accepter de subir l’efficacité de la clé technique. Ecouter signifie prendre conscience des informations  kinesthésiques qui aident à placer son corps dans une posture logique non blessante. Dans sa finalité l’immobilisation ou la  projection de son partenaire est une conséquence, que la  technique est arrivé à son point d'efficacité maximale. C’est le principe de neutralité. En aïkido l’attaquant et le défenseur ne sont qu’illusion l’un est le complément de l’autre. L’un a besoin de l’autre pour fonctionner. Posséder ces deux vertues, une bonne  attaque et une bonne défense,  Elles sont en réalité un seul et même mouvement, l’un et le complément de l’autre. L’étude se fait par la coopération qui est en réalité la fluidité naturel de cet art, l’aïkido.

18. Projeter son partenaire dans l’espace, comment est-ce possible ?

C’est possible, si vous contrôlez la sphère dynamique, engendrée par votre centre de gravité le seika tanden, c’est un compromis entre  l’expression technique et la force centrifuge qui en émane, que vous réaliserez ces prodiges.

19. L’atémi en aïkido est-il nécessaire ?

Oui, avec poing fermé à un endroit particulier du corps si l’attaque est trop rapide, elle surprendra l’attaquant et affaiblira son inertie. L’atémi peut aussi se faire main ouverte au visage afin de brouiller son mental et perturber ainsi l’attaquant. L’atemi sert aussi à équilibrer les forces dualistes du corps et favoriser l’équilibre et la stabilité technique

20. Est-ce que l’atémi peut blesser ?

Non, en Aikido l’atemi n’est pas un coup de poing dans le visage, il est simplement un contrôle pour distraire l’attention et faire réagir l’attaquant à son avantage. Placer l’atémi inadéquatement sans précisions au mauvais endroit  va procurer l’effet inverse du résultat souhaité et donnerai un avantage considérable à l’attaquant.

21. Pourquoi fait-on de belles chutes en Aikido ?

C’est un des moyens que l’Aikido possède pour se soustraire d’une douleur, ou d’un  déséquilibre, sans se blesser. Les chutes appelées roulade ont la propriété de fortifier le corps et lui donner sa forme esthétique.

llo22. Pourquoi en Aikido, il n’y a pas de compétition ?

La compétition est contraire à la voie de l’harmonie. L’Aikido perdrait ainsi tout son sens et ne serait qu’une coque vide sans vertus. Il ne fonctionnerait pas.

23. Mais alors qu’est qui fait fonctionner l’Aikido ?

L’énergie vitale, le Ki.

24. L’aïkido est-il un Budô ?

Oui, absolument.

25. Qu’est que le budô ?

Le budo c’est du Zen en action. Le budo est l’art martial épuré de tout ce qui peut s’opposer à son esprit de libération.

Le  bu de budo signifie << le combat >>. Cependant la conscience a bien évolué par rapport à cette idée.. Par le passé le Jutsu constituaient à gagner. Lorsque l'on arrive au Dô, il y a une toute autre dimension qui vient se greffer à la pratique. Cela devient le chemin de vie et c'est le budô.

(Définition extraite de la litterature de Michel Coquet << le Kyudo Art sacré de l'éveil>> Editions Chariot d'Or.)

26. Qu’est-ce que du Zen en action ?

Le Zen est la doctrine de l’illumination, indéfinissable, c’est un état de vide que le budo nomme mu-shin, le non – mental. Le Zen favorise l'observation passive des pensées avec un esprit de détachement et d'équanimité. (Définition extraite de la litterature de Michel Coquet << le Kyudo Art sacré de l'éveil>> Editions Chariot d'Or.)

27. Que veut dire faire Kokyu en Aikido à quoi sert-il ?

Kokyu est le souffle énergie (mot japonais), qui veut dire aussi respiration complète avec l’idée de faire circuler et contrôler l’énergie vitale au travers de l’expression dynamique des techniques. Dans kokyu, trois étages respiratoires sont sollicités :

  1. Le ventre (le diaphragme descend très bas, augmentant la capacité vitale, c’est la respiration ventrale),
  2. Thoracique (la cage thoracique devient fonctionnelle et s’ouvre),
  3. Claviculaire qui est un étage respiratoire non négligeable.

Kokyu, c’est amplifier avec des exercices respiratoires appropriés l’énergie vitale contenue dans l’oxygène de l’air que nous respirons par nos poumons. Ces amplitudes respiratoires, et cette sur oxygénation du sang, d’où la nécessité avoir un dojo bien aéré, vont vous permet de condenser beaucoup de vitalité et de développe la sensitivité que l’on ressent au bout des doigts, le Ki. Voici une loi qui nous permet de comprendre comment amplifier l’énergie  Ki : L’énergie suit la pensée.

Exemple : concentrez-vous sur le bout d’un de vos doigts de votre main, immédiatement une sensation de chaleur ou de picotement  apparait à l’extrémité. C’est cela le Ki. Cet excès de Ki, vous permet d’être sensitif et vous permet aisément d’intercepter la rencontre avec votre partenaire de travail avec un degré d’anticipation voulu, c’est le timing, la synchronisation, c’est une mise en relation en harmonie. C’est le commencement de la pratique de l’aïkido.

lotus-215460_960_72028. Pourquoi les mains sont toujours ouvertes en Aikido ?Les mains jouent un rôle de premier plan. Elles sont le moyen de ressentir et d’émettre l’énergie vital, le Ki. En temps voulu, elles transmettront l’énergie Ki, c’est l’énergie Ki qui prendra le contrôle de votre technique. La main ouverte symbolise le don de soi. La main dirige et canalise les énergies au sein même de la sphère dynamique.

29. De quel cœur parle-t-on ?

Ce n’est pas le cœur physique. Dans l’anatomie occulte de l’homme, c’est le centre psychique cardiaque appelé aussi çakras en langue Sanskrite. Ce centre est situé dans la partie éthérique de la moelle épinière situé entre les omoplates légèrement à gauche de l’épine dorsale. Ce centre est la source spirituelle de lumière et d’Amour. Lorsque l’ego lâche prise, que la main acquière son pouvoir de transmettre, le centre cardiaque y trouve une expression d’amour, s’éveille et devient actif. Les mains deviennent un puissant transmetteur d’énergie. En Aikido les mains s’ouvrent pour laisser couler l’énergie du Ki.

30. Les techniques d’Aikido évolues telles ?          

Oui, un jour il faudra sortir du moule de la technique. Vous sortirez de la technique, lorsque que vous fusionnerez avec l’énergie Ki. Là, est votre Aikido.

31. L’aikido est- il un loisir ?

papIl est à la fois tout, un loisir, une discipline, une voie, une joie de vivre etc…

32. L’aikido est-il un art de self-défense ?

Oui, mais avec une éthique hors du commun, il faut gagner sans se battre.

33. Pourquoi les pratiquants de l’aïkido portent-il un Hakama ?

Sur le plan stratégique, Il est aussi le moyen de masquer les déplacements de pieds. Dans son esthétisme, il affine la forme du corps et bien porté il apporte virtuose et sensation autour de soi. Le porter ennoblit le pratiquant dans l’expression artistique de grâce et de beauté. C’est l’art de l’aïkido.

34. Quel est le symbolisme du Hakama, se rattache-t-il à une religion ?

L’hakama symbolise le lien qui nous uni à la culture japonaise, sur le plan spirituel, il nous unit à la divinité Kannon (Divinité de compassion). Emanation de l’infinie compassion du Bouddha. Kannon est la déesse de la compassion agissante. Elle revêt une infinité de forme, elle est non posture et non forme.

35. A quel niveau technique peut-on porter le Hakama ?

Lorsqu’un pratiquant s’affirme dans l’art de l’Aikido, porter le hakama va contribuer au perfectionnement de son art. Autant en esprit, autant en technique.

36. Quand je pratique l’Aikido, j’ai l’impression que ce n’est pas efficace, pourquoi ?

Tout simplement parce que vous voulez être efficace de suite. Vous voulez déjà faire une prise avant de savoir placer votre corps. Si vous y mettez trop de force physique, l’Aikido ne fonctionne plus. L’Aikido se pratique dans la deuxième sphère. C’est à dire dans l’espace autour de vous.

3ba3e81980d840d28fb4f8f76222c809_large37. Que voulez-vous dire par deuxième sphère ?

La première sphère est l’espace de votre corps. C’est du physique pur, c’est la stratégie du corps et sa mécanique, mais ce n’est pas encore l’Aikido, même si elle y contribue. La deuxième sphère est autour de vous et c’est l’espace de votre sphère dynamique, l’endroit même où vous développer l’expression de l’aïkido.

38. Pourquoi y a- t- il plusieurs styles d’Aikido ?

C’est l’histoire d’une évolution sans fin. Chaque style porte en lui-même sa maîtrise, son éthique et sa réalisation.

39. Quelle est la différence entre Arts Martiaux et Budo ?

L’esprit de l’art martial est de vaincre. L’esprit du budo est dénoué de tout motif égoïste. C’est une voie spirituelle.

40. On dit que l’Aikido est un art de paix. C’est quoi un art de paix ?

L’Aikido est un art de non-violence, cela veut dire que la paix est supérieure à la violence. La seule issue à la guerre est la paix. Il faut vaincre sans se battre.

41. Que peux m’apporter l’Aikido dans ma vie de chaque jour ?

Sortir des conflits personnels et trouver la solution à chaque défit que la vie nous donne. Atteindre l’équilibre intérieur.

42. A qui s’adresse l’aïkido ?

paA ceux qui rejettent la violence, à ceux qui veulent s’affirmer avec sagesse et harmonie dans notre société.

43. Qui sont les aïkidoka ?

Des hommes et des femmes de bonne volonté.

44a. Pourquoi dit-on que l’aïkido est un art de vivre ?

Vivre en paix et en harmonie avec soi, sa famille, la société et le monde. Résoudre les défis de la vie par le bon sens.

44b. C’est quoi la paix ?

La paix, est l’état d’êtreté qu’il faut s’efforcer de réaliser au cœur même de soi et combattre sa propre imperfection.

45- Qu'est est la signification du salut au sein d’un dojo ?

Il existe plusieurs niveaux de compréhension concernant de salut au sein du dojo. Au premier niveau, nous remercions le fondateur en signe de gratitude pour son génie et aussi pour le sacrifice réalisé au prix de sa vie. A un niveau supérieur le portrait du Maître devient le lien qui nous unit à sa pensée, l’attitude du pratiquant à ce niveau est de lâcher prise à son Ego, s’en remettre au Kami, au Divin, remettre son entrainement et sa vie sous la volonté et la bienveillance spirituelle du fondateur. Cela suppose d’être absorbé dans une dimension spirituelle. Dans ce lâché prise, c’est le ki  universel et l’égrégore, la forme pensée de l’aïkido qui va guider notre travail et contrôler la technique. Le salut change notre état de pensée.

Comme tous les arts martiaux, le salut est d'abord un geste de respect pour ce qui vous apporte un moyen d'évolution. La politesse de ce salut, la gentillesse arrêteront les mauvaises intentions qui auraient pu naître et engendrer le malentendu. <<On reconnait la valeur de coeur de l'interlocuteur dans sa manièrre de saluer>>, a répéteé peu de temps avant sa mort le fondateur du jûdô: Kanô Jigorô. ( Michel Coquet << le Kyudo Art sacré de l'éveil page 131>> Editions Chariot d'Or.)

46. Mais, je n’y crois pas à tout cela ?

Qu’importe, l’essentiel est de pratiquer avec la joie et sincérité.

47. Sommes-nous obligés de saluer le portrait du fondateur au sein du dojo ?

Si vous saluez le portrait du fondateur, sachez une chose importante. Le portrait n’est qu’un morceau de papier imprimer côté face, il peut aussi être enjolivé d’un jolie cadre de bois. Tout cela n’est qu’un support matériel. Mais dans ce support matériel l’image du fondateur,  si vous avez la foi en ce qu’il représente, dans notre cas le créateur  maître Morihei Ueshiba, son image est renvoyée vers vous et va créer un écho au tréfonds  de votre être, c’est cette petite pointe de compassion dans son cœur qui  s’éveillera et fera jaillis l’esprit de l’aïkido. Voilà pourquoi, saluer le Kamisa, ou le portrait du Maître fondateur dans nos dojo n’a rien de religieux, c’est retrouver l’essence même de l’aïkido. Sans respect du salut, point d’aïkido. Un exemple au quotidien. Dans votre vie professionnelle, lorsque vous serez la main de vos collègues au matin : une poignée de mains, un sourire, une blague, et bien, soyez assurez et convaincu que votre journée sera heureuse. C’est cela le salut. 

pa 1fc2697f5524eb3c7d190ab756cfa3e9_w194

48. Pourquoi mettre l’accent sur la discipline, plutôt que sur un loisir ?

La discipline conduit à des règles pleinement acceptées par celui qui les met en pratique, ces règles mille fois répétée deviennent des lois et donne joie et un bon caractère. C’est dans la discipline que l’on trouve le bonheur et l’épanouissement dans sa propre vie et aussi autour de soi. L’aïkido est une discipline et un loisir passionnant.

49. Une philosophie en Aïkido, es ce vraiment utile et pour quoi faire ?

L’aïkido, tel que son fondateur l’a créé est l’expression de sa réalisation, l’aïkido a été créé par inspiration Divine. Il est le lien par lequel nous pouvons retrouver la source même de son inspiration. Il est ainsi normal de s’inspirer de philosophie, afin de ne pas s’égarer sur le chemin de la perfection.

50. Qu’est une philosophie ?

La philosophie en Aïkido est une philosophie de l’action, nous devons passer progressivement de l’égoïsme à l’altruisme. La philosophie est l’amour de la sagesse, c’est la sagesse spirituelle et éternelle. Cette philosophie doit aussi s’appliquer dans sa vie de tous les jours.

51. Est-il nécessaire d’avoir une philosophie pour pratiquer l’aïkido ?

Non, chacun peut pratiquer l’aïkido sans philosophie. La joie que procure la pratique,l’ambiance amicale du dojo et l’amitié envers ses partenaires de travail et son professeur est déjà en soi une certaine philosophie de sagesse. L’essentiel est de ne pas tomber dans l’égocentrisme, car c’est là que l’aïkido n’est plus.

52. Qu’apporte la philosophie dans un art de défense ?

Le dépassement de soi.

53. C’est quoi la pureté technique ?

Lorsque la technique possède une virtuose, elle s’emplit de Ki et cela lui donne sa pureté.

54. Comment agit l’aïkido en soi ?

De l’intérieur vers l’extérieur. C'est le dedans qui dirige le dehors.

55. Qu’est que la méditation ?

C’est concentrer son esprit, telle est la vraie sagesse.

d0e190f250c299b5867aefa1fe6c99d7_large56. La méditation peut-elle apportée un plus à l’aïkido ?

Il est de coutume dans un dojo avant le commencement de la séance de faire un court moment de silence, appelé couramment méditation. Ce petit moment s’appelle Za Zen : Za la posture,  Zen l’esprit. Ce recueillement n’est pas la méditation, c’est un prérequis qui permet de s’isoler momentanément au monde agité de la vie extérieure et d’entrer calmement dans un mental apaisé et disponible pour l’étude et la pratique de l’aïkido. La posture ZA en japonais signifie posture correcte. Cette posture favorise le calme et apaise notre mental. Elle nous permet le relâchement de tous les muscles périphériques du corps, et nous fixe dans notre centre, apaisant ainsi le mental et le souffle. C’est avec une telle attitude que nous devons aborder la pratique de l’aïkido.

57. J’ai des craintes, j’ai soif pendant l’entrainement, puis-je aller boire ?

Il y a deux réponses à ce petit problème. La soif pendant l’effort est un signe de souffrance, dans ce cas vaut mieux aller boire. Très souvent l’excès de sudation est plutôt salutaire car cela veut dire que le corps fonctionne plutôt bien. Un corps mal entrainé aura besoin de beaucoup d’eau. Par contre pour le pratiquant aguerri ce n’est plus un problème, la gestion de l’eau peut être plus facile à gérer. Le compromis entre ces deux extrêmes me parait raisonnable. Le professeur sait quand le besoin est nécessaire, faites lui confiance.

58. J’ai un problème, je sue beaucoup pendant l’entraïnement, mon kimono est trempé, que faire ?

Ne culpabilisez pas, c’est normal quand le corps n’a pas été suffisamment entrainé. Un conseil, ayez toujours une lingette dans votre revers de kimono. Essuyé votre front, le visage et vos mains, afin de ne pas importuner vos partenaires de travail, si le tatami est mouillé faite de même. Si ces gestes sont faits en toute simplicité, il n’y aura jamais de soucis pour vous et votre entourage. Et vous pratiquerez avec bonheur.

59. Je fatigue vite est-ce normal ?

La raison d’être du certificat médical a pour but de desceller une quelconque pathologie en particulier cardiaque. Quelques fois un approfondissement des symptômes d’essoufflement peut s’avérer utile.

60. Peut-on s’exprimer verbalement ou rire dans un dojo ?

Le silence pour des raisons de concentration et de réalisme a toujours été de rigueur dans les dojos.

irris61. Le professeur demande d’avoir un mental fort, qu’est-ce que cela veut dire ?

Le professeur veut dire que pendant l’entrainement, il faut plus de volonté, plus de ki, plus de concentration, plus de présence et plus de contrôle sur soi. C’est comme cela que l’on acquière un mental fort.

62. Pourquoi dans le vocabulaire du Budô, utilise-t-on le mot keiko au lieu d'entrainement

Le mot keiko, exprime une dimension de dépassement de soi, C'est un retour au source, c'est retrouver l'essence du combat, c'est  la recherche de la vérité.